Trois chants de l’évidence (2011)

pour mezzo-soprano, flûte, violoncelle et piano (14’)
Commande de l’Atelier Musical de Touraine et de la Région Centre
Création le 7/2/2012 à Tours par Pauline Leroy et l’Atelier Musical de Touraine

Éditions Musicales Rubin

CD LI 13-0901, Atelier Musical de Touraine (Pauline Leroy, Jean-Pierre Pinet, Delphine Biron et Carole Carniel)

Cette œuvre commandée par l’Atelier Musical de Touraine et la Région Centre associant une voix de femme à la flûte, au piano et au violoncelle reprend la formation des célèbres Chansons Madécasses de Maurice Ravel.

Le texte a été écrit pour la circonstance par le poète Alexis Pelletier qui déclare à ce sujet :

“Écrire Trois Chants de l’évidence répond à une triple urgence. La première, celle de l’invention. L’envie de façonner dans les mots un discours féminin de l’amour en direction d’un homme. Peut-être le fantasme du discours amoureux. La seconde… Plus générale, c’est la rencontre entre le désir et la durée. Dire ce qui dans la durée amoureuse d’un couple fait que le désir est le ciment de toutes les étapes jusqu’à la mort. La troisième. Particulière. Écrire pour être mis en musique par un compositeur que je connais bien, pour un instrumentarium précis, avec la présence physique, en moi, des timbres qui pourraient être mobilisés et de l’Histoire qu’ils véhiculent”.

Fermer le menu