Écho des cinq éléments (2003)

pour piano (14′)
A Ancuza Aprodu
Création le 21/6/05 à Bamberg (Allemagne) dans le cadre du Festival « Tage der Neuen Musik »
par Ancuza Aprodu

Éditions Jobert

CD PN0214, Brigitte Trannoy-Petitgirard
CD Col legno 15003 Hélène Pereira

Émanant de réminiscences d’un voyage en Chine, les éléments qui président aux Échos des cinq éléments sont le bois, le feu, la terre, le métal et l’eau. Mais cette partition pour piano ne se veut à aucun moment descriptive.

L’intérêt réside dans l’interaction de ces cinq éléments (ou « phases », « mouvements », « dynamismes ») entre eux. Sui generis, chaque élément en enfante un autre (en contrôlant un autre et étant lui-même contrôlé par un autre ). Ainsi chacune des cinq sections de la pièce s’autosurveille. Chaque cellule du pentateuque « reçoit / adresse des « échos » des / aux autres » tient à souligner le compositeur.

Ces principes d’interaction peuvent du reste remettre en cause la perception chronologique de l’œuvre dans sa globalité, solliciter la mémoire, créer des doutes… tout un appareil qui n’est pas sans rappeler le propos de compositions antérieures comme : Un instant à la fois très vague et très aigu, Un oubli servant d’étoile ou Du mouvement et de l’immobilité.

Pierre Albert Castanet

 

Fermer le menu